FOCUS sur le Handicap : employer une personne reconnue travailleur handicapé au sein de son entreprise

Lorsque l’on parle de handicap et de personnes handicapées, c’est l’image d’une personne en fauteuil roulant qui vient à l’esprit. Cependant, il faut savoir qu’une personne peut être reconnue « Travailleur Handicapé » (TH) pour une multitude de raisons qui n’impliquent pas d’être en fauteuil roulant tels que les maux de dos, la dyslexie, les problèmes d’auditions ou encore un handicap moteur léger par exemple. Ainsi, le handicap n’est pas forcément visible, il peut être physique mais également psychologique.

« Est considéré comme travailleur handicapé toute personne dont la possibilité d’obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite de l’altération d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales ou psychiques. » article L5213-1 du Code du Travail

De plus, il faut savoir que 75% des personnes en situation de handicap le sont devenues au cours de leur carrière suite à un accident du travail ou de la vie (source Agefiph 2007).

Dans le cadre de l’égalité des chances et du principe de non-discrimination, la loi de février 2005 arrête une obligation d’emploi de travailleurs handicapés pour les entreprises employant au moins 20 salariés à hauteur d’au moins 6% de l’effectif de l’entreprise. A défaut du respect de ce taux d’emploi, l’entreprise doit s’acquitter d’une contribution financière auprès de l’Agefiph (Association de Gestion du Fond pour l’Insertion Professionnelle des Travailleurs Handicapés) ou du FIPHFP pour le secteur Public.

Employer un travailleur handicapé implique, dans le cadre du droit à la compensation, d’avoir recourt à des aménagements qui peuvent être techniques ou organisationnels (horaires, ergonomie du poste de travail, etc.) Ainsi, le simple fait de fournir un modèle de chaise de bureau plutôt qu’un autre à un travailleur handicapé souffrant du dos est considéré comme un aménagement.

Contrairement à ce qui peut être imaginé, les aménagements liés à l’emploi d’un travailleur handicapé sont généralement plus léger qu’on ne le pense.

De plus, une entreprise qui emploie un travailleur handicapé peut bénéficier d’aides financières et d’accompagnements pour assurer l’insertion de travailleurs handicapés (selon conditions) au sein de sa structure mais également pour le maintien dans l’emploi d’une personne désormais reconnue travailleur handicapé

 

Exemple du montant de l’aide en 2013 :

Pour une embauche en CDI à temps plein : 4 000€

                                             A temps partiel : 2 000€

Pour une embauche en CDD de 6 à 11 mois en temps plein : 2 000€

Des accompagnements peuvent également être mis en place par le service de l’Agefiph, le Sameth, afin de faire une Etude Préalable à l’Aménagement dans le but de définir les différentes modifications nécessaires  pour que le poste de travail soit adapté à la situation de la personne handicapée qui l’occupe.

Lorsque le maintien sur le poste de travail d’une personne handicapée n’est pas possible, le Sameth propose également  la Prestation Spécifique l’Orientation Professionnelle qui permet au salarié handicapé d’élaborer un nouveau projet professionnel dans le cadre d’un reclassement.

Enfin, différents contrats de travail permettent également l’embauche de travailleurs handicapés tout en bénéficiant d’une aide financière de l’Etat tels que les CUI / CAE, les Emplois d’Avenir ou encore les contrats d’apprentissage ou de professionnalisation.

En résumé, il en va de la responsabilité de chaque entreprise de contribuer à l’égalité des chances et l’égalité professionnelle en intégrant des salariés handicapés au sein de leur structure tout en bénéficiant des différents dispositifs mis en place pour faciliter cette démarche.

« 93 % des employeurs ayant embauchés une personne handicapée se déclarent satisfaits et soulignent sa motivation, son implication et son rôle positif dans les équipes de travail » (étude « handicap et travail au cœur de l’entreprise » réalisée par l’Agefiph et Thomas Legrands Consultants en 2009)

N’hésitez pas à contacter la Plateforme RH Sénart – Melun Val de Seine pour avoir plus d’information sur le sujet.

A noter :

du 18 au 24 Novembre 2013, c’est la Semaine  pour l’Emploi des Personnes Handicapées, rendez-vous sur le site pour retrouver les différentes actions et évènements mis en place

http://www.semaine-emploi-handicap.com/

Liens utiles :

http://www.agefiph.fr

http://vosdroits.service-public.fr/professionnels-entreprises/F15204.xhtml  (détail des aides à l’emploi de TH)

http://travail-emploi.gouv.fr/informations-pratiques,89/les-fiches-pratiques-du-droit-du,91/travailleurs-handicapes,1976/l-obligation-d-emploi-en-faveur,12746.html

Go to top