PLAN DE RELANCE Présentation du plan "#1 jeune, 1 solution"

Le Gouvernement a lancé en juillet 2020 le plan #1jeune1solution. 6,7 milliards d’euros sont mobilisés afin d’accompagner les jeunes sur le marché du travail.

La ministre du Travail, a déclaré, dimanche 3 janvier, que les aides mises en place afin de favoriser l’emploi des jeunes, vont se prolonger au-delà de fin janvier 2021.

Pour rappel, ce plan en faveur du public jeune a 3 objectifs :

  • l’accompagnement des jeunes pour entrer dans le marché de l’emploi,
  • la formation des jeunes vers les métiers d’avenir
  • l’orientation des jeunes éloignés de l’emploi

Concernant l’accompagnement des jeunes pour entrer dans le marché de l’emploi, le gouvernement a mis en place différentes aides :

L’aide à l’embauche vous permet de bénéficier de 4 000 euros pour tout jeune recruté entre août 2020 et janvier 2021. Ce montant est proratisé en fonction du temps de présence et de la durée du contrat. Pour en bénéficier, le jeune doit être présent pour une durée d’au moins trois mois dans votre entreprise (à compter de sa date d’embauche).

 

L’aide exceptionnelle pour le recrutement d’un alternant (en apprentissage ou de professionnalisation) a également été déployée. Vous pouvez bénéficier de cette aide allant  jusqu’à 5 000 euros pour un jeune de moins de 18ans et jusqu’à 8 000 euros pour un jeune de plus de 18 ans. Pour les contrats qui ont été signés à compter du 1er Juillet 2020 et jusqu’au 28 février 2021, les conditions de versement de cette aide s’effectuent pour les entreprises de moins de 250 salariés, sans conditions.

Concernant les entreprises de 250 salariés et plus, elles peuvent également y bénéficier à deux conditions :

Elles devront soit

  • avoir atteint 5% de l’effectif salarié total des contrats favorisant l’insertion professionnelle et ce au 31 décembre 2021.Ces contrats concernent : les contrats d’apprentissage, les contrats de professionnalisation, les Conventions Industrielles de Formation par la Recherche (CIFRE), et le  Volontariat International en Entreprise (VIE).

soit :

  • au 31 décembre 2021 : avoir eu une progression d’au minimum 10% de contrats en alternance (contrat d’apprentissage et contrat de professionnalisation) par rapport à l’année N-1 sur l’effectif total salarié et avoir atteint au moins 3% de contrat en alternance dans l’effectif salarié total annuel à la même date.

 

L’emploi franc + vous permet de bénéficier d’une aide pouvant aller jusqu’à 5000€ par an, si vous recrutez entre le 15 octobre 2020 et le 31 janvier 2021 un jeune de moins de 26 ans pour un contrat d’au moins 6 mois.

Le Gouvernement a décidé de prolonger et de renforcer le dispositif « Emploi Franc » avec la création de « Emploi Franc +. Il permet une revalorisation du montant de l’aide versée, los du recrutement d’un jeune de moins de 26 ans habitant un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV).

Cette aide s’élève alors à :

  • 17 000 € sur 3 ans pour un recrutement en CDI (7000€ la 1ère année, puis 5000 € les deux années suivantes)
  •  8000 € sur 2 ans pour un recrutement en CDD d’au moins 6 mois (5500 € la 1ère année, puis 2500 € l’année suivante)

Cette aide complémentaire sera versée pour les contrats signés entre le 15 octobre 2020 et le 31 janvier 2021
 

Les missions de service civique permettent aux jeunes de travailler au sein d’associations ou de collectivités territoriales dans le but de s’engager au service de l’Etat et de l’intérêt général. Ces missions d’utilité publique sont indemnisées de 6 à 12 mois.

Afin de développer les pratiques sportives, des emplois dans le domaine du sport sont créés pour les jeunes de moins de 25ans : 2 500 jeunes seront orientés vers ces emplois par le biais de l'Agence Nationale du Sport.

Concernant la formation des jeunes vers les métiers d’avenir le gouvernent a mis en place :

Pour les jeunes ne disposant pas de qualification ou en « échec dans l’enseignement supérieur », 100 000 formations qualifiantes et pré-qualifiantes sont mises en place par le biais du Plan d’Investissement dans les Compétences (PIC) :

Elles concernent le secteur de la santé et du soin et permet d’accentuer les formations des métiers de ce secteur : infirmières, auxiliaires de vie, soignants… mais aussi les formations des métiers numérique.

Pour les jeunes âgés de 16 à 18ans en décrochage scolaire, des parcours spécifiques et personnalisés sont également mis en place.

Pour les formations en CAP et BTS, des places supplémentaires permettent aux jeunes de poursuivre leurs études supérieures mais également un doublement du nombre de jeunes bénéficiaires du programme cordée de la réussite et des programmes d’excellence.

 

Concernant l’axe orientation des jeunes éloignés de l’emploi avec différents dispositifs, le gouvernent a mis en place :

Le Parcours Emploi Compétences Jeunes (PEC Jeunes) vous concerne si vous faites parti du secteur non-marchand. Ce dispositif a pour objectif l’insertion des jeunes âgés de moins de 26 ans (30 Le PEC, vous permet de recruter en CDI ou CDD (minimum de 6 mois et renouvelables dans la limite de 24 mois) dans une durée minimum hebdomadaire de 20 heures. Les jeunes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles pourront s’engager dans une expérience professionnelle avec un accompagnement par l’employeur et par le service public de l’emploi tout au long de leur parcours.

Le PEC implique la mise en place d’un accompagnement avec une mise en situation professionnelle, et une acquisition de compétences (formations).

 

Le Contrat Initiative Emploi (CIE) vous concerne si vous faites parti du secteur marchand. Ce dispositif a pour objectif l’insertion des jeunes âgés de moins de 26 ans (30 ans pour les personnes en situation de handicap).

Le CIE, vous permet de recruter en CDI ou CDD (minimum de 6 mois. Le taux de prise en charge unique par l’Etat est de 47%, la durée hebdomadaire de la prise en charge en nombre d’heures est de 30 heures et la durée maximale de la demande d’aide initiale est de 9 mois. Ce contrat implique également la mise en place d’un accompagnement avec une mise en situation professionnelle, et une acquisition de compétences.

 

Le dispositif Garantie jeunes est mis en place par les missions locales, il s’adresse aux jeunes de 16 ans à 26ans en situation de précarité, qui sont sans emploi et sans formation. Les jeunes bénéficient d’une aide financière mais également d’un accompagnement intensif pour faciliter leur recherche d’emploi au travers de dispositifs tels que le  Parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie (PACEA) et/ou  l’Accompagnement Intensif des Jeunes (AIJ).

 

Le dispositif Sésame qui accompagne les jeunes (entre 16 et 25ans révolus, ou entre 16 et 30 ans pour les personnes en situation de handicap) défavorisés vers des métiers du sport et de l’encadrement va permettre aux jeunes de disposer d’un parcours personnalisé en vue d’obtenir le diplôme et d’acquérir une qualification professionnelle.

 

Pour être éligible à ce dispositif, le jeune doit avoir un projet de formation et dans les métiers de l’encadrement sportif et de l’animation, dans un quartier de la politique de la ville, en difficulté socio-professionnelle, sans diplôme.

 

Pour des informations complémentaires, nous vous invitons à vous rendre directement sur le site du Ministère du travail 

 

La mission locale est votre interlocuteur et le prescripteur compétent dans le cadre pour l’embauche d’un salarié de moins de 26 ans.

La coordinatrice emploi peut vous accompagner pour faciliter vos recrutements et pour vous permettre d’identifier les dispositifs et aides adaptés.

Caroline PENNACCHIA
c.pennacchia@mdef-senart.fr - 06 82 98 88 56

Go to top