L’APPRENTISSAGE MODE D’EMPLOI

L’APPRENTISSAGE Mode d’emploi

entretien avec Sophie GESTEL DAT SUD 77

 

L’apprentissage avec un grand A, c’est former et employer des jeunes pour les faire grandir en même temps que votre entreprise !

L’apprentissage séduit les jeunes souhaitant acquérir de l’expérience et votre entreprise recherchant de jeunes immédiatement opérationnels.

Le recrutement d’un apprenti vous apporte un regard neuf sur vos métiers. Cela vous permet de transmettre des savoir-faire, une culture et de participer à l’insertion professionnelle des jeunes.

C’est une démarche de responsabilité sociale pour votre entreprise.

En France, le nombre de salariés en contrat d’apprentissage est de 400 00.

Plus précisément, le nombre d’apprentis, en Ile-de-France, est de 100 000 et ils peuvent se former dans tous les domaines professionnels, du CAP au BAC +5.

Les secteurs demandeurs d’apprentis motivés sont l’hôtellerie et la restauration, l’industrie, le commerce, l’assurance, le bâtiment ainsi que la logistique et le transport.

 

Qu’est-ce qu’un contrat d’apprentissage ?

Le contrat d'apprentissage est un contrat de travail en vue de favoriser l'insertion professionnelle des jeunes âgés de 16 à 25 ans. Il est conclu entre un jeune travailleur ou son représentant légal et un employeur.

L’apprentissage a pour but de donner à des jeunes travailleurs ayant satisfait à l’obligation scolaire une formation générale, théorique et pratique, en vue de l’obtention d’une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme de l’enseignement professionnel ou technologique, un titre d’ingénieur ou un titre répertorié. Dès la signature du contrat d’apprentissage, le jeune devient salarié de l’entreprise.

 

Qui peut devenir apprenti ?

Le contrat d’apprentissage s’adresse aux jeunes de 15 à 25 ans :

  • Les jeunes de 15 ans ayant effectué le premier cycle de l’enseignement scolaire,
  • Les jeunes de 14 ans sortant de 3ème et qui auront 15 ans avant la fin de l’année civile,
  • Les jeunes de plus de 25 ans peuvent signer un contrat d’apprentissage, sous certaines conditions :
    • Contrat rompu pour un motif indépendant à leur volonté ou à la suite d’une incapacité physique temporaire de l’apprenti,
    • Pour les travailleurs handicapés reconnus par la RQTH,
    • Pour toutes personnes ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise.

 

Quelles sont les primes  versées à l’entreprise ?

  • 1000 € d’aide au recrutement (en fonction de l’effectif de l’entreprise et par année de formation),
  • 1000 € de prime à l’apprentissage (en fonction de l’effectif de l’entreprise et par année de formation),
  • 1600 € minimum de crédit d’impôt(en fonction de l’année du cycle de formation),
  • Exonération de charges salariales (en fonction de l’effectif de l’entreprise),
  • Bonus pour l’embauche d’apprentis supplémentaires (en fonction du taux d’apprentis et de l’effectif de l’entreprise)

 

Quelle est la rémunération de l’apprenti ?

La rémunération des apprentis est déterminée en pourcentage du SMIC ou du minimum conventionnel, en fonction de l’âge et de sa progression dans le ou les cycles de formation.

 

Année d’exécution du contrat

Moins de 18 ans

De 18 ans à moins de 21 ans

Plus de 21 ans

1ère année

25% du SMIC

41 %

53 %

 

364,38 €

597,58 €

772,48 €

2ème année

37% du SMIC

49 %

61 %

 

539,28 €

714,18 €

889,09 €

3ème année

53% du SMIC

65 %

78 %

 

772,48 €

947,39 €

1 136,86 €

 

Attention : Dans certaines branches, en application de la convention collective, dont dépend l'entreprise, la rémunération peut être supérieure au minimum légal.

 

Qui peut être maître d’apprentissage ?

Le jeune est obligatoirement suivi par un maître d’apprentissage. Celui-ci est soit l’employeur, soit l’un des salariés de l’entreprise. Il a pour mission de contribuer à l’acquisition par l’apprenti des compétences nécessaires à l’obtention du titre ou du diplôme préparé, en liaison avec le CFA.

  • Posséder un diplôme ou un titre relevant du domaine professionnel correspondant à la finalité du diplôme ou du titre préparé par l’apprenti et justifier de deux années d’exercice d’une activité professionnelle en relation avec la qualification visée par le diplôme ou le titre préparé.
  • Posséder trois années d’exercice d’une activité professionnelle en relation avec la qualification visée par le diplôme ou le titre préparé.

 

Quelles sont les conditions pour la rupture du contrat d’apprentissage ?

Durant les 2 premiers mois de l’apprentissage, considérés comme une période d’essai, le contrat peut être rompu par l’employeur ou par l’apprenti (ou par son représentant).

Passés les deux premiers mois de l’apprentissage, la rupture du contrat conclu pour une durée limitée ou, pendant la période d’apprentissage, du contrat conclu pour une durée indéterminée, ne peut intervenir que dans certaines conditions.

 

Pour plus d'info vous pouvez contacter la Plateforme RH Sénart Melun Val de Seine au 01 64 13 55 12

Go to top